13 août 2012

C'est une tradition...

...culinaire pourrait-on dire, on aime bien conter ce qu'on trouve dans notre gamelle ! Alors voilà ce que mangent les Russes du Baikal en été. Note : il faut en profiter car l'été est court ici... la débâcle a lieu en mai-juin et l'embâcle en octobre.
 
L'aliment roi est le poisson fumé, et plus précisément l'omul. Ce cousin du saumon ne vit que dans la Perle Bleue de Sibérie et sa chair fine en fait la fierté des populations lacustres. On en trouve absolument partout, au bord de la route comme dans les boutiques, sur les feux de camps des campeurs, dans les paniers des vendeurs ambulants du Transsibérien et dans nos sacs à dos évidemment ! C'est une industrie ici, et ce poisson s'est taillé une sacré réputation dans l'immense Russie. On aime la chair délicate, les arrêtes qui ne se détachent pas de l'arrête centrale, le goût toujours différent car chaque pêcheur a son secret pour fumer et saler ses prises... Bref, un omul quotidien éloigne le médecin !

DSC07168 

Ca fume du omul dans cette bicoque ou je ne m'y connais plus !

DSC07215

DSC07213   DSC07216

L'été, les forêts de bouleaux et de conifères se remplissent de baies en tout genre. Autant nous n'avons pas chargé notre bardas d'une canne à pêche, autant nous avons toujours une petite boîte prête à être ouverte pour protéger nos cueillettes : framboises, groseilles, cassis à hauteur d'homme, myrtilles et fraises des bois si on baisse le regard... Nous ne sommes pas les seuls à aimer et les étals des marchés en sont bien garnis. Les sous-bois recèlent aussi d'une profusion de champignons. Disons que l'humidité constante qui arrive par le brouillard ou la pluie, associée à une température agréable (de 10 à 25 degrés) et quelques rayons de soleil de temps à autre doivent leur convenir parfaitement. Les Russes en font provision, on ne s'y essaie que très rarement...

DSC07214

DSC07209   DSC07221

Enfin, les jardins et serres regorgent en ce moment des deux légumes estivaux : la tomate et le concombre. Ciselons par-dessus quelques brins d'aneth frais, et voilà une délicieuse salade. 

DSC07018

Autre habitude estivale, celle de boire du kvass. Cette boisson ressemble à de la bière mais contient moins de 2% d'alcool et est donc classée parmi les boissons non alcoolisées. Elle est issue de la fermentation du pain de seigle. La place centrale des petites villes est toujours affublée d'un vendeur reconnaissable à sa citerne jaune sur laquelle sont affichés ses horaires d'ouverture. 
 
DSC07232

En sus d
es produits de saison, on trouve dans les épiceries tout ce dont on a besoin et bien plus encore. Pour qui arrive de Mongolie, la Russie est une sorte de paradis de la gastronomie.
Et quid de la vodka me direz-vous ? Et bien oui, la vodka est l'équivalent de notre vin, elle se boit avec le repas. Ou plutôt, il est de tradition de manger un morceau après chaque verre. Ajoutons que le cul-sec est de mise, qu'il faut finir son verre et qu'il n'y a pas de Pacha Mama comme en Bolivie à qui faire discrètement offrande de la moitié du volume. Enfin, c'est minimum trois verres car chaque toast a sa signification : "à notre rencontre, à nos familles, à nos projets", ou quelque chose comme ca. Ceci dit, nous ne sommes jamais tombés sur des soiffards, mais uniquement sur des hôtes qui veulent nous faire découvrir leur mode de vie et acceptent donc de nous servir de tout petits verres si l'on prononce la phrase magique "pa-chut'-chut' "...

Posté par Julie Philippe à 05:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur C'est une tradition...

Poster un commentaire